Les meilleures vestes de ski éco-responsables 

Pour ne pas avoir froid sur les pistes de ski, la base c’est de bien se couvrir, pour ça il faut utiliser la technique des 3 couches… La couche la plus extérieure, celle qui protège contre le vent, la pluie et la neige, c’est la couche de protection, la fameuse hardshell.

Cette couche, qui peut être très fine si elle ne comporte pas d’isolant, est aussi la couche la plus technique. Entre la membrane imper-respirante et le traitement déperlant, pour l’environnement ces vestes de ski ont un impact qui est loin d’être négligeable.

Lorsque l’on a une conscience écologique, ce n’est pas facile de trouver une veste de ski performante qui réponde à ses convictions.

Pour te faciliter la tâche, on a écrit un article « comment choisir une veste de ski éco-responsable ? » et comme on est sympa on t’a également fait une sélection des vestes de ski les plus éco-responsables de l’hiver.

Mais avant de faire le grand saut …

… On te rappelle que l’acte le plus écologique que tu puisses faire, c’est de réparer ton ancienne veste de ski (ou combinaison de ski) ou de privilégier l’occasion.

Si après tout ça, tu dois quand même te racheter une nouvelle veste, alors cette sélection est pour toi.

Pour faire cette sélection, voici les critères que nous avons pris en compte :

  • Utilisation de matériaux recyclés ou de fibres naturelles.
  • Fabrication la plus proche possible du lieu d’utilisation. Pas toujours facile à trouver malheureusement… même dans les modèles présentés ci dessous.

Eve2 de chez Lagoped, la veste recyclée et fabriquée en Europe

Non, ce n’est pas parce que c’est le prénom de ma première petite copine que j’ai sélectionné cette veste, mais parce qu’elle coche toutes les cases de nos critères. C’est une marque française, qui fabrique en UE (avec beaucoup d’étapes de fabrication en France). Elle est fabriquée à partir de matériaux recyclés et bien sûr elle est PFC free.

Lagoped est une marque jeune, mais elle équipe déjà beaucoup de guides de haute montagne et moniteurs de ski.

Eco-responsabilité :
La membrane : Polyéther-ester recyclée → Sympatex
Tissu : Intérieur et extérieur en polyester issu du recyclage de bouteilles en plastique.
Traitement déperlant : Bionic-Finish Eco (sans PFC)

Lieu de fabrication : France et UE

Performance technique :
Imperméabilité* : >20’000 mm Schmerber
Respirabilité** (RET : Resistance Evaporative Thermique RET) : < 14 (m²Pa/W).

Prix : 490,00 €

Nous avons testé les performances et la solidité de cette veste :
lire le test du modèle femme
lire le test du modèle homme

The Winter Jacket de chez Jeckybeng, la veste en coton

Oui oui une veste de ski en coton !!!

Lancée en Octobre 2016 sur une plateforme de financement participatif elle a connue un succès immédiat.

Pourquoi ? Parce que c’est une veste de ski fabriquée en coton ! Oui oui en coton. Un coton bio, sans plastique, qui résiste aux intempéries !

Comment ? Grâce à des fibres très longues et tissée très serrées

L’avantage du coton c’est qu’il respire bien, l’inconvénient c’est sa capacité à être une barrière aux intempéries… 

Tu comprends bien que tu ne pourras pas affronter le gros temps avec cette veste. Mais si à la premiere chute de flocon tu rentres au chalet, et si tu n’est pas adepte de la poudreuse, cette veste sera parfaite pour toi.

Cette veste est fabriquée en Pologne et est garantie à vie

Eco-responsabilité :
Membrane : ne contient pas de membrane
Tissu : Coton bio
Rembourrage : Laine de moutons française
Traitement déperlant : Smart Repel Hydro

Lieu de fabrication : Pologne

Performance technique :
Imperméabilité* : <1000 mm Schmerber
Respirabilité** (RET : Resistance Evaporative Thermique RET) : < 10 (m²Pa/W).

Prix : 479,00 €

Nous avons testé les performances et la solidité de cette veste :
lire le test

Xpore de chez Picture Organic Clothing, la veste en bio-plastique

C’est la veste la plus éco-responsable de chez Picture. Pour sa fabrication, Picture a utilisé un plastique bio-bas. C’est donc une alternative aux plastique fabriqué à base de pétrole.

Eco-responsabilité :
Membrane et doublures : 47% polyester, 53% en polyester biosourcé
Traitement déperlant :  Telfon EcoElite sans PFC 

Lieu de fabrication : Chine

Performance technique :
Imperméabilité* : 20 000 mm Schmerber
Respirabilité ( MVTR : Taux de Transmission de la Vapeur D’eau) : 20 000 g / m² / 24h

Prix : 550 €

Définition de l’imperméabilité et de la respirabilité pour une veste de ski

* L’imperméabilité :

L’imperméabilité d’un tissu est mesurée grâce au test de la colonne d’eau. Pour ce test, on place le tissu sous une colonne d’eau. On regarde à partir de quelle hauteur d’eau les première gouttes commencent à passer au travers du tissu.

Les unités utilisées sont les mm (millimètres) ou les mm Schmerber (du nom de l’inventeur du test).

1 mm Schmerber = 1 mm de colonne d’eau = 0,1 mbar

Plus la valeur est grande plus le tissu est imperméable. Pour la pratique du ski ou du snowboard, il faudra viser entre 10 000 et 30 000 mm, après tout dépend de ta pratique (et de ton budget. Tu privilégierais :

  • 10 000 mm si tu es du genre à rentrer au chalet dès les premières chutes de neige.
  • 20 000 mm, si tu fais un peu de poudreuse, si skier quand il neige ne te dérange pas, . Franchement 20 000 mm c’est largement suffisant pour 90% des pratiquants (plus, ça serait comme rouler avec un 4×4 en pleine ville… tu me diras y en a que ça ne dérange pas !)
  • 30 000 mm si tu es adeptes du freeride et de la poudreuse. 

A lire aussi :

Base-layer pour le ski : Quelle matière performante et écologique privilégier ?

Base-layer en laine : Comment choisir un sous-vêtement thermique éco-responsable ?

** La Respirabilité :

La respirabilité d’un tissu est sa capacité à pouvoir évacuer de la vapeur d’eau (la transpiration). Plus il est respirant, plus il évacuera vite et bien la sueur, moins vous aurez froid.

Pour nous simplifier la compréhension, les fabricants utilisent 2 méthodes différentes :

Le RET (Résistance, Evaporation, Transmission) qui est l’indice utilisé principalement par Gore Tex.

Il s’exprime en Pa x m² / W
– RET inférieur à 6 : très respirant
– RET entre 6 et 12 : respirant
– RET entre 12 et 20 : faiblement respirant
– RET au-delà de 20 : non respirant.

La MVTR (Taux de Transmission de la Vapeur D’eau).

Elle s’exprime en g / m2 / 24 h :
– MVTR 30 000 : vêtement extrêmement respirant
– MVTR 20 000 : vêtement avec une très bonne respirabilité
– MVTR 10 000 : vêtement respirant
– MVTR 5 000 : vêtement peu respirant


Cette liste n’est pas exhaustive. Il existe très certainement d’autre vestes qui sont aussi performantes et respectueuses de l’environnement. Si tu en connais une n’hésite pas à nous la partager en commentaire.

Et pour rester informé de toutes les solutions pour une glisse plus responsable, n’oublie pas de t’inscrire à notre newsletter 😉

16 Commentaires sur “Les meilleures vestes de ski éco-responsables 

  1. Isabelle says:

    Salut !
    Encore une belle sélection!
    Ceci dit, je me pose une question car j’ai une veste technique de marque Columbia depuis des années et que je compte (faire l’Himalaya avec, non?) la garder encore pour dévaler les pistes des Vosges. Sauf qu’au bout de quelques années, l’imperméabilité n’est plus au RDV.
    Avant l’éveil de ma conscience écolo, j’aurai bombé ladite veste avec un imperméabilisant mais maintenant j’ai des doutes.
    Quels sont vos conseils pour donner une seconde vie à ma veste de snow?
    Au final, est-ce que ça a moins d’impact de la bomber ou d’en acheter une autre qui sera plus durable?

    Belle journée!
    Isabelle

    • Pierre Barbez says:

      Bonjour Isabelle,

      Super question et sujet très important ! On va d’ailleurs le traiter dans un article à part entière d’ici peu. Mais pour répondre à ta question, l’imperméabilisation d’une veste se refait. Et il faut d’ailleurs privilégier cette alternative à l’achat d’une nouvelle veste (au moins jusqu’à ce qu’elle soit complètement morte).

      Pour réactivité l’imperméabilisation la premiere étape est de laver la veste puis de la mettre au sèche linge (c’est cette étape qui réactive).

      Si ce n’est pas suffisant, tu peux l’imperméabiliser. On a maintenant la chance d’avoir des produits qui ne contiennent pas de PCF, comme Nikwax (https://www.nikwax.com/fr-fr/productselector/waterproofing.php) et NST (https://www.nst-sports.net/). La vidéo est très sympa ;-).

      Hate que tu nous partages le résultat !

      Belle rando dans l’Himalaya 😉

      • Isabelle says:

        Génial! Merci.
        Je vois que certains produits s’appliquent aussi sur les tentes! 2e vie pour ma vieille Lafuma dont je me demandais bien ce qu’il allait advenir après les pluies torrentielles du pays Basque…
        Je teste et je vous raconte!
        A bientôt…

        • Pierre Barbez says:

          On parle beaucoup de vestes de ski, mais il y a plein de PFC dans les pantalons, les chaussures, les sacs à dos et … effectivement les tentes ! Bonne rè-imperméabilisation !!

    • Pierre Barbez says:

      Yes ils ont fait les choses vraiment bien. Il faut les aider à diffuser le message, parce qu’on oublie trop souvent cette étape qui est de « réparer » avant de racheter… et souvent c’est tellement simple, mais c’est juste qu’on ne sait pas que c’est possible !

  2. Sbee says:

    Depuis 2 ans, j’ai une veste de Picture Organic Clothing faite en plastique recyclé. C’est vraiment du super matériel et c’est bon pour la planète.
    Merci pour cet article, pour tous les autres articles, et merci pour votre bonne humeur !

    • Pierre Barbez says:

      Salut Seb,

      Merci beaucoup pour ce retour d’expérience. Avoir un produit qui est éco-conçu c’est top, s’il est performant et solide c’est encore mieux. Ton retour est donc top en ce sens. Est-ce que tu connais le nom du modèle de la veste Picture ?

      Merci encore

  3. Pingback: Test veste de ski femme éco-responsable : Eve de chez Lagoped - La Green Session

  4. Pingback: Test veste de ski homme éco-responsable : la Shuksan 3L de Vaude - La Green Session

  5. Pingback: Test veste de ski homme éco-responsable : Eve de chez Lagoped - La Green Session

  6. Sabine VINCENTI says:

    Merci beaucoup pour votre site. Connaissez vous la CECILIE 3L JACKET de chez Bergans ? Ganarntie-t-elle qu’i n’y a pas de PFC ?
    Merci.

    • Pierre Barbez says:

      Salut Sabine,

      Je viens d’aller voir sur le site, à aucun moment ils ne disent que la veste est PFC free… ce n’est pas bon signe, parce que généralement quand elles le sont, c’est affiché (et même en gros !!).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *