Comment choisir un midlayer éco-responsable ?

Dans la technique des 3 couches, la mid-layer, c’est celle du milieu. En dessous il y a le base-layer, et
au-dessus la veste (aussi appelée la hardshell).
La mid-layer tient le rôle d’isolant. Elle doit garder un maximum de chaleur au niveau du corps.
Elle fonctionne comme l’isolation d’une maison. Plus la mid-layer va pouvoir emmagasiner de l’air, plus elle
sera isolante et donc plus tu resteras au chaud.


Il existe 2 grandes catégories de mid-layers :

Si tu es vraiment frileu.euse, tu peux même empiler les deux. On te propose de décortiquer ces 2 produits, pour que tu puisses toi-même lors de ton prochain achat choisir la mid-layer la plus éco-responsable possible.

Comment choisir une doudoune éco-responsable ?

Quand on dit doudoune, on pense tout de suite à la grosse doudoune à papa. Mais les techniques ont
beaucoup évolué. Elles sont aujourd’hui très légères et très performantes. C’est la mid-layer qui permet
d’emmagasiner le plus d’air, c’est pour cela qu’elle est plus “chaude” que la polaire. Personnellement, j’ai eu
ma première doudoune il y a 2 ans et ça a été une vraie révélation. Quelle chaleur ! Les doudounes sont
composées d’un garnissage thermique (animal ou synthétique), d’une doublure intérieure et extérieure
pour protéger et maintenir le garnissage et éventuellement d’un traitement déperlant pour protéger de
la pluie.

Les doudounes avec un garnissage animal

Encore une fois, la nature est bien faite, alors plutôt que de l’imiter, on lui emprunte ses plus beaux trésors…
C’est en regardant mes poules ne jamais avoir froid (même au plus profond de l’hiver) que je me suis rendu compte du pouvoir des plumes… Le duvet reste aujourd’hui le matériau qui a le pouvoir calorifique le plus élevé du marché, son ratio poids (légèreté) /chaleur est inégalé. Mais attention, les plumes ne poussent pas dans les champs, mais sur le dos des gallinacées… et il existe quelques dérives !

Impact écologique des doudounes avec un garnissage animal

Tu l’auras remarqué, on parle ici de duvet et non de plumes. Pourquoi ? Tout simplement parce que la “tige” de la plume est trop dure. Elle percerait le tissu pour venir te gratter le cou… bref ça ne serait vraiment pas confortable. On utilise donc une plume plus petite, plus souple et plus légère appelée le duvet (mi poils-mi plume). Le duvet utilisé dans les doudounes est souvent du duvet de canard ou d’oie… et c’est là qu’est le problème.
Pour récupérer ce duvet, il y a deux solutions, soit :

  • On plume à vif (sur des animaux vivants) … ce qui fait qu’il va repousser et qu’on pourra de nouveau en prélever plus tard… mais on inflige une souffrance insupportable à l’animal
  • On arrache le duvet sur un animal mort, animal qui est souvent destiné à l’alimentation humaine. Reste tout de même le problème des conditions de vie de l’animal (en cage, gavage, etc…)

Alternative écologique aux doudounes avec un garnissage animal

Si tu veux absolument une doudoune en duvet, la meilleure alternative c’est d’utiliser du duvet recyclé. La société Redown a créé une filière qui permet de réutiliser du duvet qui a déjà eu une première vie (en dehors de celle vécue sur le dos des gallinacea). Le duvet est récupéré dans des couettes, des oreillers ou des sacs de couchage usagés. Après la collecte, Redown nettoie, stérilise puis trie le duvet qui sera ensuite revendu aux fabricants de doudounes.

Il existe également d’autres labels qui permettent de garantir la traçabilité du duvet et donc de s’assurer que les animaux n’ont pas été gavés et n’ont
pas été plumés à vif. En voici deux :

  • Global Traceable Down Standard (Global TDS)
  • RDS certified down

Les doudounes avec un garnissage synthétique

Avec la ouate synthétique, on essaie d’imiter le vivant. Les fibres sont issues de dérivés de pétrole,
le plus souvent il s’agit de polyester. En termes de performance, la fibre synthétique s’améliore
d’année en année. Au niveau thermique, elle n’est pas encore au niveau du duvet, mais elle résiste
beaucoup mieux à l’eau.

Impact écologique des doudounes avec un garnissage synthétique

Comme expliqué précédemment dans la partie sur les baselayers, la matière synthétique la plus
utilisée est le polyester. C’est une matière plastique dérivée du pétrole qui est non renouvelable et
qui génère de la pollution tout au long de son cycle de vie, de sa fabrication jusqu’à son élimination
en passant par son utilisation avec le relargage de microparticules de plastique lors du lavage en
machine.

Alternative écologique aux doudounes avec un garnissage synthétique

On va donc privilégier l’utilisation de polyester recyclé ou de polyester synthétisé à partir de matière première renouvelables (végétale), comme le glucose de maïs.

Voici quelques exemples de matière à privilégier :

  • PrimaLoft® Bio : 100% de matière recyclée et biodégradable naturellement.
  • FiberBall Comfortemp© : 70% de polyester recyclé (post consommation).
  • Primaloft® Eco : 70% de fibres recyclées (post consommation).
  • Sorona® : 37% de fibres fabriquées à partir de plantes (transformée…évidemment) mais ça reste un produit de chez DuPont.

Le traitement déperlant des doudounes

Une doudoune ne sera jamais imperméable comme peut l’être un K-Way par exemple mais on peut appliquer un traitement déperlant, qui permettra d’évacuer au plus vite l’eau pour éviter qu’elle ne pénètre dans l’isolant.

L’impact écologique du traitement déperlant

Le danger des traitements déperlants c’est leur toxicité. Il faut absolument éviter les traitements déperlants (aussi appelé Durable Water Reppelent, DWR) qui utilisent des PFC (PerFluoroCarbure), qui sont des perturbateurs endocriniens… entre autres (Clique ici pour en savoir plus sur les PFC).

Alternative écologique au traitement déperlant PFC

Choisir un produit sans traitement déperlant ou avec un traitement qui ne contient pas de PFC

Les doublures des doudounes

Si on devait imaginer une doudoune comme un sandwich, les doublures seraient les deux tranches de pain. Sauf que dans le cas d’une doudoune les doublures c’est du tissu. Il y en a une à l’extérieur et l’autre à l’intérieur. Ces doublures sont généralement faites en polyester.

Alternative écologique pour les doublures de doudoune

On va privilégier des tissus en matières recyclées, idéalement à 100%. Et si on veut être puriste (ce qui est très bien), il faut rechercher du polyester recyclé “post consommation”. Cela signifie que le polyester a déjà eu une vie (exemple une bouteille en plastique).

Le lieu et les conditions de fabrication
Pour des raisons de transports mais surtout pour des raisons sociales, on privilégiera un lieu de fabrication dans une “vraie” démocratie, le plus proche possible du lieu d’utilisation. Ce n’est pas toujours facile à trouver.
Si tu as un doute sur le pays dans lequel est fabriqué la doudoune alors il faut que tu regardes si la marque affiche des labels sociaux. Tu peux notamment vérifier si la marque est membre de la Fair Wear Foundation ou si l’usine de fabrication est certifiée Fair Trade.

En résumé, voici notre doudoune idéale

  • Tissus intérieur et extérieur en matière 100% recyclée
  • Isolation en duvet recyclé ou en fibre synthétique > 50% recyclé
  • Traitement déperlant sans PFC
  • Fabrication en France ou en Europe pour privilégier un meilleur cadre
  • réglementaire environnemental et social et une meilleure transparence.

Comment choisir une polaire éco-responsable ?

La fabrication des vestes polaires est plus simple que les doudounes. Elles sont composées intégralement de matières synthétiques comme le bon vieux polyester… et oui encore lui !
Pour choisir une polaire éco-responsable il faudra donc privilégier les matières recyclées et les lieux de fabrication qui respectent des conditions de travail éthiques comme expliqué ci-dessus.

En résumé, voici notre polaire idéale

  • Composée à 100% de matière recyclée
  • Fabriquée en France ou en Europe pour privilégier un cadre réglementaire
  • respectant les droits de l’homme et une meilleure transparence.

Voici notre sélection de midlayers éco-responsable


Crédit photo : @fusetrack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *