Pourquoi les éco-gestes vont-ils changer le monde ?

“Ce n’est pas avec ta planche de surf en liège que tu vas sauver le monde”

Cette phrase, on l’entend tous les jours. Et le moins que l’on puisse dire c’est que nous ne sommes pas du tout d’accord avec cette affirmation.

Au contraire, on pense que c’est grace à ces “petits” gestes qu’on va pouvoir changer les choses à plus grande échelle.

On t’explique pourquoi :

La prise frise de conscience écologique

Depuis 3 ans que nous avons lancé La Green Session, nous avons remarqué qu’il existe une ” frise de la conscience écologique”. Cette frise c’est une sorte de cheminement personnel. D’ailleurs si on veut l’imager, on peut prendre l’exemple du voyage en train (non, non tu n’es pas dans une chanson de Grand Corps Malade).

Ce train, on y embarque tous à la même gare, celle des éco-gestes. Une fois dedans on choisi la vitesse à laquelle on veut avancer. Il y a ceux qui s’arrêtent à toutes les gares, ceux qui foncent en prenant le TGV, sans oublier ceux qui font grève (ahh je t’avais dit que l’analogie avec le train était très bonne).

En 3 ans de “Green Session”, on en a rencontré des voyageurs, mais le voyage dont je vais te parler, celui que je connais le mieux… c’est le mien.

J’ai donc embarqué il y a 3 ans, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’à l’époque je suis parti de très loin (peu importe d’où on vient, le principal c’est de savoir où l’on va)! Ce qui m’a fait embarquer, c’est ma passion pour la glisse.

La réflexion du début c’était :

“ J’ai besoin de la nature pour pratiquer ma passion et pourtant je contribue à sa destruction. Comment puis-je mieux faire ?”

J’ai donc embarqué avec un “éco-geste” en achetant un t-shirt en coton bio… Ça aurait pu s’arrêter là, moi et ma conscience apaisée et mon t-shirt en coton bio. Mais non, j’ai continué à me poser des questions… puis à changer mes habitudes de consommation… grandement. Bref, comme pourrait le dire Marry Poppins, j’ai… cheminé !

Chem-Cheminée chem-cheminée chem-chem chéro !

Je ne veux pas te spoiler le reste du voyage, mais si tu embarques avec nous voici certains paysages que tu risques de voir défiler :

Il y aura les fringues en coton bio, les matières recyclées, les achats d’occasion sur Vinted & Co, la réparation jusqu’à la moelle chez la couturière du coin… Et puis il y aura la bouffe bio, locale, en vrac, moins de viande et de produits laitiers… et puis les déplacements bye bye les trips kite au Brésil, et vive la Vendée et la Bretagne 😉 … et puis le changement de banque… etc… T’es toujours là ??

L’effet boule de neige

Tu vas me dire que tu n’aimes pas voyager seul.e ?

Mais la beauté du truc, c’est qu’en faisant tous ces changements (avec le sourire), tu vas inspirer ton entourage, tes voisins, tes amis, ta famille… qui vont à leur tour grimper dans un wagon pour débuter leur voyage et faire grossir les rangs.

Alors, tu montes dans le train ou tu restes sur… le quai ?!

Tu verras, à chaque arrêt on va embarquer de plus en plus de monde dans ce train. Et plus on sera nombreux, plus on aura la possibilité de faire changer les choses à une autre échelle… en utilisant la voie démocratique par exemple. Quand une majorité de personnes veut la même chose, c’est alors beaucoup plus facile de modifier les lois. Et c’est là que nous aurons le plus d’impact (enfin… le plus d’impact pour en avoir le moins possible… pour être tout à fait exact).

Donc oui, comme on vient de le voir, à partir d’un simple éco-geste, on peut changer le monde… CQFD ! La seule et unique condition c’est de ne surtout pas s’arrêter à cette étape.

Les premiers éco-gestes grâce à la passion 

Le premier gros challenge est donc de faire ce premier éco-geste, celui qui permet d’embarquer. Pour cela il y plein de façon de faire. Nous, à La Green Session, on pense que c’est plus facile de le faire par le prisme de la passion.

Pourquoi par la passion ? Parce que c’est quelque chose d’émotionnel, lié au plaisir. Il est donc plus facile de faire un effort dans un domaine que l’on aime plutôt que l’inverse. Cet article sur le blog d’Having Fun en parle très bien. Et puis, les plaisirs que la glisse nous procure, on les doit essentiellement à la nature, on a donc toutes les raisons de vouloir la protéger.

L’objectif de l’Association La Green Session est donc de proposer des pistes pour embarquer un maximum de monde, puis de planter des graines pour mener progressivement la réflexion vers plus de sobriété ;-).

Maintenant que tu sais tout ça, il nous reste une dernière question à te poser :

“Est-ce que tu embarques avec nous ?”


Tu verras, les voyages en train ne finissent pas (toujours) mal en général !


2 Commentaires sur “Pourquoi les éco-gestes vont-ils changer le monde ?

  1. Pierre says:

    Je me retrouve dans ce cheminement, cette étincelle qui nous fait prendre conscience.
    Evidemment que j’embarque avec l’asso’ la greensession!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *