Et si on se faisait un afterwork surf ?

vignette article blog afterwork surf

Salut les Green Riders,

Dans cet article on laisse la parole à Sophie qui partage avec nous son expérience afterwork surf. Ce texte inspirant nous rappelle que peu importe le niveau ou le matériel, l’important est de prendre du plaisir au contact des éléments… sans oublier bien sur de les respecter au maximum en suivant les conseils de La Green Session pour pratiquer une glisse plus éco-responsable 🙂


Bonjour tout le monde ! Je suis Sophie. Après de longues années à Paris, j’ai décidé, à 27 ans, de quitter l’Île-de-France pour la Bretagne. J’ai randonné 1000 km (!) le long du GR34 avant de décider de m’installer à Quimper où je continue à profiter des chemins de rando et des voies d’escalade toutes proches de Pen Hir. Mais cette fois-ci, j’ai décidé d’aller voir côté mer…

afterworf surf bretagne

Le beau temps est revenu – en Bretagne aussi, mais si, promis. Et quand on a la chance de travailler près de la mer, et que les afterwork sont de nouveau permis, et qu’on met tout ça ensemble, on se dit… et si on se faisait un afterwork surf ?

Aussitôt dit, aussi fait : avec mes collègues, nous partons depuis Quimper direction La Torche : c’est un spot mythique, tout à l’ouest de la Bretagne. Les vagues y sont de renommée mondiale ! Seb’ nous attend à Plomeur : c’est le directeur de l’école Rise Up Surf School, où on trouve aussi une rampe de skate et un magasin. Et outre leurs activités liées à la glisse, Rise Up est aussi une école engagée – notamment pour le nettoyage des plages. Bref : nous sommes entre de bonnes mains ! 

Mesures de sécurité sanitaire obligent, Seb nous accueille avec un masque, qu’il va garder jusqu’à la distribution des planches. Mais avant d’en arriver là, il prend la température du groupe : qui en a déjà fait, à quel niveau, qui a amené sa combi… La bonne nouvelle, c’est que globalement, tout le monde est débutant et que je ne devrais pas (trop) me ridiculiser. 

Une fois tout le monde équipé, on se retrouve sur le parking : première épreuve, enfiler sa combi… deuxième épreuve, amener sa planche jusqu’à la plage. Tout le monde transpire déjà – il faut dire que même si on a officiellement atteint l’heure de l’apéro, le soleil tape encore bien comme il faut. 

Evidemment, la mer est basse, et il faut marcher… et encore marcher pour atteindre les fameuses vagues de la Torche. Avant de se lancer sur les planches, tout le monde va se baigner – en combi ! – : newsflash, l’eau est très bonne. Personne n’y croyait, mais c’est la vérité : pour un peu, on pourrait surfer en maillot. Presque. Enfin, pour l’instant on va garder les combis ! D’ailleurs Seb nous fait une petite intro avant de retourner à l’eau, cette fois avec les planches : météo, conditions, principes de base du surf… On est aussi bien parés que possible. 

Cette fois-ci, c’est pour de vrai : tout le monde à l’eau ! Ce jour-là, les vagues sont plutôt gentilles et le spot est relativement vide : parfait pour les débutants. En été, il est vite bien occupé, et souvent par des gens qui savent mieux surfer que nous : dans ce cas, il vaut mieux se rabattre sur les plages d’à côté. Mais là, c’est très bien pour nous. Plus qu’à se mettre debout, quoi. 

Les débuts sont un peu chaotiques, mais on progresse doucement (vraiment doucement en ce qui me concerne). On prend une première vague allongés, une deuxième un peu plus relevés et à la troisième je suis debout ! Ah, non, je plaisante. Pas exactement. Heureusement que Seb est là pour nous guider / conseiller / pousser quand c’est nécessaire.

Petit break de mi-session pour faire le point et s’entraîner sur les take-off (plus facile quand on est sur le sable, y’a pas à dire …) et c’est reparti pour 20 mn de gamelles. Mais pas que ! Eh oui, ça commence à rentrer, et tout le monde finit par se lever sur sa planche et y tenir… plus ou moins longtemps (je vous laisse deviner dans quel camp je me range). 2h dans l’eau plus tard (!!!) on est ravis, fourbus, fiers, rincés et surtout : on a bien mérité notre boisson d’après session. Yec’hed mat comme on dit par ici ! 

Infos :

> Nous avons pu réserver cet afterwork via SportRIZER, qui permet de rechercher les activités outdoor les plus proches de vous. Bien pratique quand on veut éviter de faire trop de kilomètres et trop de voiture 🙂 

> La session a été effectuée avec Seb de Rise Up Surf School – une école engagée pour le bien-être de ses élèves ET pour la planète. Merci à lui ! 


Si toi aussi tu souhaites partager avec nous une session ou une expérience inspirante, n’hésite pas à nous contacter à l’adresse suivante : pierre@lagreensession.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *