Les meilleures planches de surf éco-responsables

Après avoir décrypté les impacts environnementaux des planches de surf, voici notre sélection des planches de surf les plus éco-responsables du moment.

Note importante :
Nous sommes une association à but non lucratif. Pour être le plus objectif et indépendant possible nous n’acceptons aucun financement de la part des marques. Nous n’avons donc aucun intérêt (financier) à présenter une marque plutôt qu’une autre.

Les planches de surf éco-responsables en bois

Planche de surf Gawood

  • Fabrication en France
  • Noyau en bois Paulownia shapé selon la technique Hollow
  • Pas de stratification (seulement une couche d’huile naturelle)
  • Valorisation des chutes de production
  • Planches compostables en fin de vie (absence de résine)
  • Très longue durée de vie et service de réparation

Points à améliorer :

  • Relocaliser l’approvisionnement en bois qui se fait pour l’instant en Espagne et en Italie
  • Pas de collecte des planches en fin de vie
  • Prix : entre 880 € (shortboard) et 1600 € (longboard)

Planche de surf Koad

  • Fabrication en France
  • Noyau en bois provenant d’une forêt certifiée (France et Espagne)
  • Valorisation des chutes de production non résinées
  • Très longue durée de vie et service de réparation

Points à améliorer :

  • Stratification du noyau avec fibre de verre et résine époxy faiblement biosourcée (30 %) : proposer une alternative sans stratification ou avec des produits moins impactants (fibre de lin et résine biosourcée à 56 %)
  • Technique de shape ‘“évidée” qui génère beaucoup de chutes de bois
  • Pas de collecte des planches en fin de vie
  • Prix : entre 1100 € (shortboard) et 1600 € (longboard)

Planches en bois stratées vs huilées

Cyril, shaper de Koad, a choisi d’ajouter une étape de stratification dans la fabrication de ses planches en bois afin d’en améliorer l’étanchéité et l’entretien. L’objectif étant d’augmenter la durabilité de ses planches.

De son côté, Gaël, shaper de Gawood, a opté pour une fabrication sans résine ni tissu de renfort (stratification). Pour protéger le bois, il applique une couche d’huile naturelle et recommande au propriétaire de faire un point de sa planche tous les 6 mois et d’appliquer localement de l’huile sur les zones usées (bien vérifier notamment les zones de frottement avec le leash, la housse…).

Nous n’avons pas de données chiffrées qui nous permettraient de savoir s’il existe une différence de durabilité entre ces deux types de fabrication. Ce qui est sûr c’est que l’impact environnemental lié à la fabrication d’une planche en bois non stratée sera plus faible qu’une planche stratée. Reste à savoir si la stratification permet un gain de durabilité et si oui de combien… Si tu as des infos ou un retour d’expérience à nous partager, on est preneur 🙂

Les planches de surf éco-responsables avec un noyau recyclé

Planche de surf Notox

  • Fabrication en France
  • Majorité des matières premières sourcées en France
  • Noyau en mousse EPS recyclée (entre 20 et 50 %)
  • Résine biosourcée à 56 %
  • Renfort en fibre de lin et/ou liège recyclé
  • Faible quantité de déchet et taux de recyclage élevé (tout sauf les produits résinés)
  • Atelier de shape exemplaire en matière de respect de l’environnement et de la santé
  • Planches garanties et service de réparation
  • ACV simplifiées des planches pour mesurer les impacts

Points à améliorer :

  • Pas de collecte des planches en fin de vie et pas de proposition de recyclage
  • Prix : entre 600 € (shortboard) et 1300 € (longboard)

Planche de surf Squid

  • Fabrication en France
  • Majorité des matières premières sourcées en France
  • Noyau en plastique biosourcé (modèle Ofoam) et PET recyclé (Modèle Core Tech)
  • Résine biosourcée à 56 %
  • Atelier de shape respectueux de l’environnement et de la santé
  • Service de réparation
  • ACV des planches pour mesurer les impacts
  • Mise en place en 2021 d’une filière de collecte et de recyclage des planches
  • Les planches collectées sont recyclées à 100 %

  • Prix : entre 600 € (shortboard) et 1200 € (longboard)

Cette jeune marque axe sa démarche sur la recyclabilité de ses planches. La composition des planches a été validée avec leur partenaire recycleur pour que 100 % soit recyclé. C’est notamment pourquoi ils utilisent, à ce jour, de la fibre de verre car le recycleur ne sait pas recycler la fibre de lin.

Planche de surf Bloho Surfboards

  • Fabrication en France
  • Noyau en mousse EPS recyclée (environ 25 %)
  • Renfort en bois Paulownia provenant d’une forêt gérée durablement (Espagne)
  • Rails en liège
  • Pas de stratification (seulement une couche de vernis à base d’eau sans solvant)
  • Résine biosourcée à 56 % pour les plugs (très faible quantité)
  • Valorisation des chutes de production
  • Service de réparation

Points à améliorer :

  • Relocaliser l’approvisionnement du noyau
  • Pas de collecte des planches en fin de vie et pas de recyclage
  • Prix : entre 720 € (fish) et 1050 € (longboard)

Planche de surf Nomads Surfing

  • Résine biosourcée à 40 %
  • Mise en place en 2020 d’une filière de collecte
  • Recyclage des noyaux des planches

PPoints à améliorer :

  • Opter pour un noyau intégrant des matières recyclées
  • Relocaliser la provenance des matières premières
  • Remplacer le tissu en fibre de verre par une alternative moins polluante
  • Relocaliser la fabrication en France au plus près du lieu de distribution (fabrication actuelle au Portugal)
  • Proposer une service de réparation
  • Prix : entre 660 € (shortboard) et 1000 € (longboard)

Les planches Nomads Surfing sont selon nous moins engagées d’un point de vue environnemental que les autres de la sélection. Cependant la marque est actuellement en cours de transition et réalise en ce moment une ACV qui aboutira à la production de planches plus éco-conçues. La marque s’engage également dans le recyclage des planches avec la mise en place depuis 2020 d’une filière de collecte. Un fois collectées, les planches sont délaminées à la main pour en extraire le noyau et le recycler. La marque s’engage également dans d’autres projets d’upcycling qui visent à réduire la consommation de ressources naturelles et la quantité de déchets. Pour ces raisons nous avons choisi de les mentionner dans cette sélection afin de soutenir, à notre niveau, leur engagement et leurs efforts.

Limites du recyclage

Bien évidemment nous encourageons les démarches de recyclabilité. Penser à la fin de vie dès la conception du produit est essentiel, cependant il ne faut pas perdre de vue que pour recycler il faut :
– une filière de collecte opérationnelle
– beaucoup de sensibilisation pour inciter les surfeurs à déposer leur planche en fin de vie au bon endroit
– de l’énergie pour alimenter le process de recyclage.

La notion de recyclabilité est donc à manier avec précaution et doit s’inscrire dans une démarche globale de réduction d’impact (y compris à la fabrication) et s’accompagner d’efforts importants pour développer une filière de collecte efficace et accessible.

Les planches de kite éco-responsables

Planche de kite Noremana

  • Fabrication en France
  • Majorité des matières premières sourcées en France
  • Renfort en fibre de lin + fibre de verre + liège
  • Résine biosourcée à 56 %
  • Valorisation des chutes de production
  • Planches garanties et service de réparation

Points à améliorer :

  • Opter pour un noyau EPS intégrant des matières recyclées
  • Remplacer le tissu en fibre de verre par une alternative moins polluante
  • Pas de collecte des planches en fin de vie et pas de recyclage
  • Prix : 940 € (surfkite)

Planche de kite Woodyboard

  • Fabrication en France
  • Noyau en bois provenant de France (rayon < 100 km)
  • Résine biosourcée à 56 %
  • Valorisation des chutes de production non résinées
  • Planches garanties et service de réparation

Points à améliorer :

  • Remplacer le tissu en fibre de verre par une alternative moins polluante
  • Pas de collecte des planches en fin de vie et pas de recyclage
  • Prix : 655 € (twintip) et 950 € (surfkite)

Comment réduire encore plus l’impact de la planche de surf ?

Plus c’est long, plus c’est …

La planche la plus écologique restera la planche qui aura la plus grande durée de vie.

Donc ne te précipite pas sur la première bouse venue, ne te focalise pas sur les planches ultra légères qui cassent dès la première série et privilégie une board solide, fabriquée par un artisan qualifié et si possible avec des matériaux éco-friendly !

Et n’oublie pas non plus de regarder du côté du marché de l’occasion. Une multitude de planches sont en vente et cela te permettra de tester plusieurs shape et ainsi affiner tes exigences… à moindre prix et à moindre impact.


Illustrations : Elodie Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *