Est-ce qu’une marque peut être considérée comme éco-responsable si elle “pousse” à la consommation ?

vignette article de blog un monde sans pub

A force de faire des recherches sur des solutions éco-responsables, mon fil d’actualité Facebook ressemble à une guirlande verte. 

Bizarrement La pub “verte” n’est pas plus digeste … déjà parce qu’il y en a beaucoup (pour ne pas dire trop !), et puis parce que les marques green utilisent les mêmes “armes” que les marques “traditionnelles” !

C’est comme ça que nous est venu la question :

Est-ce qu’une marque peut être considérée comme éco-responsable si elle “pousse” ses clients à la consommation ?

Nous avions notre propre idée sur la question, mais comme il n’y a que les c*** qui ne changent pas d’avis, on a voulu savoir ce que la communauté des Green Riders en pensait. Nous avons donc ouvert le débat sur notre groupe Facebook.

En gros les réponses se divisent en 3 catégories :

Les arguments du “Oui”

Pour rappel : Est-ce qu’une marque peut être considérée comme “éco-responsable” si elle “pousse” à la consommation ?

Les arguments du “Oui mais”

Pour rappel : Est-ce qu’une marque peut être considérée comme “éco-responsable” si elle “pousse” à la consommation ?

Les arguments du “Non”

Pour rappel : Est-ce qu’une marque peut être considérée comme “éco-responsable” si elle “pousse” à la consommation ?

Notre avis sur la question

Pour nous, être une entreprise éco-responsable ne se résume pas à faire un produit éco-conçu. Il s’agit d’une véritable chaîne de valeur, qui comprend :

  • l’éco-conception : choix des matières premières, recyclabilité,…
  • le respect social
  • la durabilité des produits
  • le SAV
  • et …  l’éthique de vente.

Consommer mieux c’est bien, mais consommer moins c’est mieux.

Le problème une fois qu’on a dit cela, c’est que ça ne fait pas tourner un business dans une économie comme la nôtre… Aujourd’hui pour qu’un business fonctionne il faut faire du volume. Ça veut dire convaincre beaucoup de monde, et si possible plusieurs fois en peu de temps… et pour cela le moyen le plus rapide d’arriver à ses fins c’est de “pousser” les clients à la consommation. Faire de la pub, beaucoup de pubs et si possible aguicheuse. Il faut créer l’envie…. 

“Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons … mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont !”

Donc pour répondre clairement à la question, notre position est la suivante : Non, on ne peut pas se considérer comme une entreprise éco-responsable si on pousse les clients à la consommation.

Mais… toute la nuance est dans le mot “pousser”. La limite entre “informer” et “pousser” est très fine et peut être même subjective.

Pour certains le “trop” sera à partir d’une pub par jour et pour d’autres deux pubs par heure sera acceptable. Nous avons tous une sensibilité différente à la fréquence et au contenu.

Difficile donc pour une marque de fixer une limite, surtout quand elle a besoin de vendre pour faire tourner la boutique… et puis il ne faut pas oublier non plus notre part de responsabilité, celle de consommateur. A nous aussi de savoir dire non, de résister, d’être responsable (pas facile quand on a été biberonné à la consommation depuis bébé !).

Et comme le disait si bien Coluche :

“Quand on pense qu’il suffirait que les gens arrêtent d’en acheter pour que ça ne se vende plus “

Putain de camion !

Imaginons maintenant un monde sans pub

Sur le groupe Facebook, une réponse nous a interpellé. La voici :

On adore la notion “d’égo-responsabilité” … oui on a bien dit égo et non éco (pour une fois !).

Laissons la chance à ce candidat aux prochaines élections présidentielles et soyons 2 minutes un peu utopistes. Imaginons avec lui un monde sans pub.

Imagine un peu, une rue sans 4 par 3, ton téléphone portable sans SMS qui finissent par 3615 STOP, un film sans coupure en plein milieu, un fil d’actualité sans encart ou encore une recherche sur le net avec uniquement les réponses les plus pertinentes…

Ils seraient capables de le faire sponsoriser par “post-it” !

Ça y est, tu y es dans ce monde ?

Tu es moins tenté, non ? Il faut dire que tu ne peux pas vouloir quelque chose que tu ne connais pas…

Es-tu plus malheureux pour autant ? Mais au fait, pouvons-nous être malheureux d’un “bonheur” qu’on ne connaît pas ? (si tant est que posséder apporte un vrai bonheur… mais ça c’est un autre débat)

Dans ce monde il y a de fortes chances que tu dépenses moins… Tu as donc besoin de moins d’argent pour vivre… Tu pourrais peut-être changer de travail pour t’installer à coté de ton spot 😉 ? Ça te laisserait aussi plus de temps avec tes enfants, tes amis, ton jardin ou tes autres passions… Sans oublier l’impact écologique positif d’un retour à une consommation raisonnée !

Pierre et Vincent de La Green Session
Comme le dit si bien Rabhi, vive la “sobriété heureuse” !

Et tout ça rien qu’en faisant disparaître la pub ? Bon ok, tout ça est peut-être un peu utopique, mais ne trouves tu pas que cela fait du bien à imaginer ?

Maintenant soyons un peu plus pragmatique.

Comment faire connaître un projet / produit sans pub ?

Tout simplement comme on fait depuis la nuit des temps… la recommandation, le bon bouche à oreille.

Pour une marque, cela signifie rendre ses clients heureux (pour qu’ils en parlent autour d’eux). Pour ça il faut : offrir un bon service, un bon produit.

Alors c’est sûr pour s’installer dans le paysage et établir une solide réputation cela prend du temps … mais c’est tellement plus pérenne. 

Tous les budgets alloués à la publicité pourraient être utilisés pour améliorer les services / produits, mais aussi à augmenter la marge … cela permettrait de pouvoir vivre en vendant moins (moins de pollution, plus de temps pour les clients existants et pour la vie privée).

Mais un monde sans pub voudrait aussi dire payer le vrai prix de certaines choses comme notamment la presse ou les médias en règle générale. Mais ça serait l’occasion de renouer avec de l’information indépendante de qualité…

Et toi que penses-tu de ce monde ? Ça te plairait ?

On prolonge l’échange sur le groupe Facebook (ou ici en commentaire).

3 Commentaires sur “Est-ce qu’une marque peut être considérée comme éco-responsable si elle “pousse” à la consommation ?

  1. Isabelle says:

    C’est exactement ça: la sobriété et ne consommer que ce dont on a besoin.
    Pour ceux qui veulent tester un échantillon (non commercial ^^) de vie sans publicité, mettez un stop pub sur votre boite aux lettres, en particulier à Noël… effet garanti sur les enfants, et les grands aussi 🙂
    D’expérience, l’absence des catalogues de Noël permet aux enfants de demander sur leur lettre à la Mère Noël uniquement ce qui leur fait réellement plaisir …

    • Pierre Barbez says:

      Salut Isabelle,

      C’est après mon déménagement l’an dernier que je me suis de nouveau rendu compte du nombre de prospectus qu’on recevait dans la boite aux lettres… je pensais que ça n’existait plus (j’avais un stop pub sur ma précédente BAL).
      Pour Noël, tu as raison, je vais faire le test cet année … et puis demander au père Noël de trouver des cadeaux d’occasions 😉

  2. Jeanse says:

    Merci pour cet article qui pousse à la réflexion. Je pensais avoir un avis tranché sur la question mais ce n’est pas aussi simple comme vous le montrez.
    Peut être une transition est elle nécessaire, dans un monde de consommation, pour survivre, la pub est elle nécessaire, en restant responsable et sans trop pousser, puis si le monde évolue vers une approche plus ego-responsable, elle sera moins nécessaire et disparaîtra naturellement (je sais que c’est un peu utopique mais un horizon vers lequel se diriger 😁)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *