Voyager avec sa Planche de Surf en Train | À Savoir

un surfeur avec sa planche de surf dans une gare entre deux trains

De la Torche à Hossegor, en passant par les plages moins fréquentées, les côtes françaises regorgent de spots de surf incroyables. Pas besoin de prendre l’avion pour faire de tes prochaines vacances un surf trip mémorable ! Surfer responsable en cherchant à réduire l’impact de tes déplacements en métropole, ça c’est cool ! Pourtant, prendre le train avec sa planche est loin d’être simple. Alors que certains riders arrivent à passer entre les mailles du filet, d’autres se retrouvent coincés sur le quai de la gare
Le train oui, mais pas sans ta board ! Voici ce qu’il est important de savoir avant de voyager avec sa planche de surf en train.

La réglementation pour voyager avec sa planche de surf en train

Transporter sa planche de surf en TGV InOui, Intercités et OuiGo

Ces billets de train te donnent le droit de transporter une planche oui, mais une planche dite « nautique ». Pourquoi ce terme ? Car ton équipement ne doit pas excéder la dimension de 90 x 130 cm. On est d’accord, on se rapproche plus d’une planche de bodyboard ou d’un petit wakeboard que d’un surf. Sache que, si tu voyages avec l’offre low-cost OuiGo, tu devras souscrire à l’option « bagage supplémentaire ou XL » afin d’embarquer cette planche.

Il n’y a pas de limite de poids. Tu dois simplement être capable de transporter ton matériel seul. Si tu es en galère, personne ne viendra t’aider ! Le tout doit être transporté dans une housse et étiqueté dans les règles de l’art : nom, prénom, adresse et numéro de téléphone.

En cas de non-respect de la réglementation, tu risques une amende de 150 € pour entrave à la circulation ou occupation non autorisée de l’espace. Ce n’est pas ce qu’on préfère pour débuter un surf trip…

Emporter sa board en TER

À bord du Transport Expresse Régional (TER), la SNCF affirme qu’il n’y a pas de dimensions maximales des bagages à respecter. Ta planche doit, malgré tout, pouvoir se glisser dans les espaces dédiés et ne présenter aucun danger pour les autres usagers du train. Un texte assez flou qui risque de t’exposer à la bonne volonté (ou non) des contrôleurs… On te conseille d’obtenir la confirmation, en précisant les dimensions de ta board, avant de réserver !

Voyager avec son surf à destination de l’étranger

Tu pars surfer sur les vagues de la mer du Nord, destination la Belgique, l’Allemagne ou les Pays-Bas ? Avec l’Eurostar, tu peux embarquer ta board à condition qu’elle ne mesure pas plus de 2 m de longueur. Les possibilités restent donc limitées mais tu auras un peu plus de chance si tu as l’habitude de surfer avec un shortboard.

Tu préfères glisser sur « las olas » de la côte basque espagnole ? Les seules planches autorisées sur les trajets France-Espagne en TGV InOui ne doivent pas excéder 130 cm x 90 cm. Pas de surfs à bord !

Les alternatives pour surfer en vacances

Expédier sa planche de surf

La SNCF propose un service « mes bagages » qui te permet d’expédier un équipement volumineux sur le lieu de tes vacances ou à ton domicile.
Mais encore une fois, les explications fournies dans leur rubrique Questions/Réponses ne sont pas très claires. Nous avons donc décidé de leur envoyer un mail afin d’obtenir plus d’informations.

« Les conditions de transport d’une planche de surf sont particulières et que nous prenons en charge les bagages avec ou sans billet de train associé.
Nous pouvons prendre en charge le transport d’une planche de surf sous réserve que sa longueur ne dépasse pas les 2 mètres et qu’elle soit dans un emballage conforme à la protection de la planche (housse renforcée). Par ailleurs, un délai de transport supplémentaire de 24 à 48h est à prévoir.
En ce qui concerne le montant de la prestation, il est de 53.90 € sans billet de train et sans carte avantage, de 49.00 € si vous avez un billet de train et de 41.50 € si vous avez un billet de train et que vous possédez une carte avantage SNCF ».

La SNCF

Un service qui est encore loin de s’adresser à tous les riders !

Louer sa planche de surf

Pour éviter tous ces problèmes liés au transport, tu peux toujours opter pour la location d’une planche de surf, directement sur le lieu de tes vacances. Tu pourras ainsi choisir un surf adapté aux conditions locales sans prendre le risque d’abîmer ta planche sur le trajet.
Cela présente tout de même quelques inconvénients. Tu ne pourras pas surfer avec ta toute nouvelle board, fraîchement shapée. Et, sur place, tu n’es pas certain de trouver exactement la planche qui te correspond.

Le paradoxe de l’interdiction des planches de surf à bord des trains

Limiter les possibilités de prendre le train pour les surfeurs : pourquoi ?

Pour justifier ces mesures, la SNCF avance deux arguments : celui du confort et celui de la sécurité. Les passagers doivent être en mesure de circuler librement à l’intérieur des voitures et ce, afin de proposer une meilleure expérience de voyage.
Cela doit également garantir la sécurité, en particulier s’il y a une urgence médicale ou s’il y a nécessité de faire évacuer la rame.
Des justifications qui peuvent s’entendre. Mais, à la Green Session, on est persuadé que l’objectif des surfeurs qui prennent le train n’a jamais été d’organiser un parcours de saut d’obstacles.

Voyager en France de façon plus responsable : pas pour les surfeurs ?

Tu le sais aussi bien que nous, face aux enjeux climatiques, il est recommandé de préférer le train à l’avion. On se demande alors pourquoi de telles mesures limitatives existent ? Un questionnement justifié quand on sait que ces restrictions ne s’appliquent pas à certains matériels sportifs, les skis par exemple.
C’est aussi le cas des vélos, pour lesquels des solutions ont été trouvées. Certains espaces sont réservés aux cycles et, parfois même, une rame entière y est dédiée ! Alors ne pourrait-on pas étendre le concept aux planches de surf ? Un bon rack et le tour est joué !

Heureusement, rien n’interdit encore d’emporter son Ponchouille !

surfeur avec poncho de surf ponchouille dans une gare à coté d'un train

Et s’il ne rentre pas dans ton sac à dos, tu peux toujours l’enfiler sur le quai de la gare Montparnasse.
Classe 😎.

Dans l’idée, voyager avec sa planche de surf en train est une initiative responsable, mais loin d’être récompensée ! Quoi qu’il en soit, on te conseille de bien te renseigner auprès des compagnies de transport avant le départ. Tu éviteras peut-être les mauvaises surprises le jour j.

On veut savoir ! As-tu déjà rencontré un problème pour voyager en train avec ton surf ? Au contraire, as-tu déjà été témoin, en métropole ou ailleurs, de bonnes initiatives ? Laisse-nous un commentaire !

Sources :
SNCF
Eurostar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *