Comment choisir un baselayer en viscose de bois éco-responsable ?

Principe de fonctionnement d’un baselayer en viscose de bois

La viscose de bois est considérée comme une matière artificielle (et non pas naturelle) car bien qu’elle soit issue du bois, elle subit ensuite un traitement chimique artificiel pour devenir une fibre textile exploitable. Le principe de fabrication de la viscose est d’extraire une pulpe végétale du bois pour ensuite la transformer en fibre via un traitement chimique agressif à base de soude caustique (hydroxyde de sodium) et de solvants toxiques tels que le disulfure de
carbone (CS2). A l’issue de ce traitement on obtient une matière avec des performances thermique et olfactives proches de la laine mérinos.

Impact écologique des baselayers en viscose de bois

Les deux principaux impacts environnementaux de la viscose se situent au niveau de la gestion de la ressource naturelle (le bois) et l’utilisation de produits chimiques toxiques. Pour répondre à la demande grandissante du secteur textile, de nombreuses monocultures fleurissent engendrant inévitablement une déforestation massive et une perte de biodiversité significative. Les produits chimiques utilisés pour transformer la pulpe de bois en viscose sont également
très nocifs pour l’environnement de par les déchets et les rejets qu’ils génèrent. Ils sont également très néfastes pour les travailleurs qui les manipulent et qui s’exposent à des risques sanitaires importants.

Solutions

Pour lutter contre l’impact écologique de la viscose, une usine autrichienne, Lenzing, propose une alternative : le Lyocell. C’est une matière produite à partir de pulpe de bois (majoritairement d’eucalyptus) dissoute à l’aide d’un solvant organique non toxique (oxyde d’amine) et récupéré à 99,7%. L’autre avantage du Lyocell proposé par cette usine est d’utiliser des arbres issus de forêts gérées durablement et certifiées par les labels FSC et PEFC.

Les fibres de Lyocell sont fabriquées à 100% à base de cellulose et sont donc biodégradables. En plus du Lyocell, l’usine propose également une autre alternative à la viscose classique : le Modal. A la différence du Lyocell, le Modal provient majoritairement du bois hêtre et nécessite un solvant chimique (sulfate de sodium) recyclé jusqu’à 95%. A noter que le solvant récupéré n’est pas réinjecté dans le process de fabrication du Modal. Il est envoyé vers d’autres industries contrairement au Lyocell qui utilise un solvant naturel non toxique réinjecté en quasi boucle fermée (99,7%) dans le même process de fabrication.

Pour ces raisons, on privilégiera donc plutôt le Lyocell au Modal bien que ces deux matières soient considérées comme écologiques.

Et le TencelTM ? TencelTM est une marque déposée par l’entreprise autrichienne Lenzing qui signifie que la matière utilisée est composée de fibres Lyocell ou Modal. Dans la plupart des cas, lorsque que l’on peut lire Tencel dans la composition d’un vêtement, il faut comprendre Lyocell. L’utilisation du Modal est souvent mentionnée explicitement.

En résumé, voici notre baselayer en viscose idéal

  • Composé en Lyocell et/ou Modal ou les deux en même temps (ProModal)
  • Fabriqué en France ou en Europe pour privilégier un cadre réglementaire respectant les droits de l’homme et une meilleure transparence.

Voici notre sélection de baselayers éco-responsable


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *