5 façons de s’adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre

mégots de cigarettes sur le sol


Ferme les yeux et imagine la scène… en fait non, rouvre les sinon tu ne pourras pas lire la suite… mais laisse aller ton imagination !

C’est vendredi soir, tu rentres à pieds du boulot, t’as tes meilleurs potes qui viennent prendre l’apéro ce soir et t’es trop content.e d’être en WE. Jusque la tout va bien. Mais soudain, à trois mètres devant toi, une fumeur balance sa clope dans le caniveau. La pichenette est belle (le gars devait être bon aux billes), le lancé est propre, il n’en reste pas moins que le “geste” t’agresse !

giyx 1sxZfWErHVK9cnF4i5xSH7oXiIyy oKLlPIRfCBZiqmSJJRpsn odbkwjG2tHsMcGnZbnHHoFlb9IzF LxCbT9uzmuMmxEVkqy4Ne2felMpaXKC0yis1rGO6Oea8xDWmQY - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre


Cette scène tu l’as forcément (j’ai envie de dire malheureusement) déjà vécu.

Alors ce n’était peut-être pas dans ces circonstances exactes. Peut-être que ton fumeur était une fumeuse, que ton vendredi était un lundi, et même que la pichenette était complètement ratée…

Toujours est-il que cette situation, on l’a tous vécue ! 

La frustration dans la peau

Je ne sais pas toi, mais moi quand je vis ce genre de situation, j’ai les boules et même bien plus que ça ! 

J’ai un énorme sentiment de frustration, qui me colle à la peau pendant plusieurs minutes. Je me pose un tas de questions : 

Je me demande ce que j’aurais bien pu faire ou dire ?

Quel message aurait pu sensibiliser ou faire changer cette personne ?

Y a t-il même un espoir de pouvoir changer son comportement ?

Il s’agit d’une incivilité, cela relève donc de l’éducation, mais alors qu’on fait ses parents ? qu’a fait l’école ? Que fait notre société ?

Ai-je une part de responsabilité ?

Bref, le fumeur s’est cassé depuis un quart d’heure et moi je rumine toujours dans mon coin, sans trouver de réponse à mes questions. Et puis une idée en chassant une autre, je finis par fixer mon attention sur autre chose, jusqu’à ma prochaine rencontre avec un jeteur ! 

Un simple geste, mais quelles conséquences !?

J’ai pris l’exemple d’un fumeur, loin de moi l’idée de vouloir les stigmatiser. Tous les fumeurs ne sont pas “jeteurs” de mégots, par contre tous les jeteurs de mégots sont fumeurs !

On dit que c’est la dose qui fait le poison… Avec les mégots, la dose on l’a ! Rien qu’en France, on estime à 30 milliards le nombre de mégots jetés au sol par an.

Malheureusement les mégots en plus d’être nombreux, ils sont très polluants. 1 mégot va souiller 500 litres d’eau. Si tous les mégots jetés au sol en France tombaient dans la mer, cela contaminerait un volume équivalent à 6 millions de piscines olympique… On va se faire quelques longueurs ?

Mais alors, quel est mon rôle dans tout ça ?

On a tous un rôle à jouer pour changer les choses, chacun à sa façon, avec sa propre sensibilité. Pour cet article, j’ai donc imaginé 5 scénarios différents dans lesquels je me suis glissé dans la peau de 5 personnes différentes. Tous vont essayer, à leur manière, d’aller sensibiliser le fumeur jeteur ! Les résultats sont bien différents, je te laisse juger :


Scénario 1 : Si j’étais flic.

i3AdpshTxa9PEb3sdU3y eFhdbPMRxyvk5HgZgevdjS68XZEJjq7ffRi8nolPUIBZ8nmz WVfRnaN9nGLCmWGusyo35996SPyN1g39AwGi  IMBrz8ZTjvJl9XlIjIFej ri so - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre


Là j’ai la loi pour moi.

Je me dirigerais vers le fumeur, lui demanderais de ramasser son mégot et de le mettre dans un cendrier. Si je vois que le mec (ou nana) refuse, rechigne ou râle, je lui collerais l’amende forfaitaire de 68 euros.

Ça fait cher le cendrier… en espérant que cela serve de leçon et qu’il n’y aura pas de prochaine fois.

Circulez y a plus rien à voir !


Scénario 2 : Si j’étais super baraqué (ce qui entre nous ne risque pas d’arriver).

XHUhsaOS8lSjFZzbpfLPQycM5S4OzBX1bPoVnj5QiTVQ2D wLOeY0 4J8aTIQxgotT pHuc2W628BsERi0GHWVy14d5IvFBK5lhTswSXTteHllKcUM7NkIyuGE0NFHMl 2URcCI - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre


Je n’irais pas par 4 chemins. Sans agressivité, je demanderais au canaillou de ramasser son bout de cigarette. J’espère que ma carrure l’impressionnerait suffisamment pour éviter l’affrontement physique, la violence ne résolvant rien.

Cette technique c’est un peu de la dissuasion atomique.


Scénario 3 : Si j’étais tout frêle mais super courageux.

6LUjzhArCuI gWUH8OhT7metVme9I2fNWEqQeVMsc9UhnX8Hp5nBTRYk6DDSXKviFamJnod7naEmq0w4aASO7fSi4HkiG1ReisM86kf3e5nvIXx R3y WsYngktQSTx5FKA7MjU - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre


J’imagine le même début de scène que le scénario précédent, par contre la fin serait potentiellement moins à mon avantage.

Sentant un peu d’agressivité à mon encontre, j’essaierais d’ajouter un message de sensibilisation, avec quelques chiffres par exemple… La stat des 6 millions de piscines olympiques contaminées serait pas mal.

Mais il y a quand même un risque de repartir avec le nez cassé.

En fait j’ai du mal à imaginer que cela puisse bien se passer. Personne n’aime recevoir ce genre de “remontrances”.

Comme la meilleure défense c’est l’attaque ça risque de “mouquer rouche*” comme on dit en Ch’ti !

*nez en sang


Scénario 4 : Si j’étais Moi.

7gbcFQwdgMh7wlR4Rn4c5JRyA4exxtiYCnHQRmAatQGJDP35GV8CSIiaQh4TDDFOiAOZQWX6PxcklGztYwc3O3eUB50XZqLIWpP8A1NrHiJljF5gWY YODzdaE2z2G9klLWHNRU - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre


Comme je l’ai expliqué au début de l’article, si j’étais moi (ce que je suis, il va me rendre fou cet article !) je ne ferais rien et j’apprendrais à vivre avec ma frustration et mon impuissance…j’aurais mal à mon humanité, mais au moins je n’aurais pas le blase pété.

Le problème avec ce scénario c’est que je ne risque pas de faire changer grand chose… il faut que je change !


Scénario 5 : Si j’étais Green Session. 

3jD LXP8yD7o46QxV4MOMDUkutYZxoDdVur tG3d6lEoQYIRoTS8l9nQi9PHylWMbXs7jylVlBRsevPvQqORQpYVfEuf0VnxY5DpDp8SbZi4EfwX78V9CL8kPRmDQQhhlbvv7F0 - 5 façons de s'adresser à un fumeur qui jette sa clope par terre

Comment faire comprendre à quelqu’un qu’il a fait quelque chose de mal sans pour autant aller à l’affrontement ?

Une des solutions est de lui mettre la honte (le shaming en anglais). Une honte qu’il ne voudra pas revivre et qui lui fera passer l’envie de recommencer.

On avait pensé à lui baisser le pantalon, mais sauf à être super rapide ou ceinture noire de krav’ maga cela risque de se finir comme le scénario 3.

On a donc pensé à une intervention plus terre à terre. Justement en parlant de terre…

Je me baisserais et je ramasserais le mégot jeté par terre (je sais, ça peut paraître dégouttant, mais rappelle toi on est ici pour sauver l’humanité !). Pour cette étape il faut faire en sorte que le sacripant et les personnes autour de lui me vois faire cette action. Je trouverais ensuite rapidement une poubelle et j’y jetterais le mégot.

Le mot “rapidement” est très important, sinon on pourrait croire que je suis un collectionneur fétichiste, ou un mec en manque de tabac qui se fume les filtres.

Ce scénario a le mérite d’être moralisateur, sans être donneur de leçon. A la place du jeteur je me sentirais honteux de mon acte et je réfléchirais à deux fois la prochaine fois.

Et toi, dis moi ce que tu ferais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *